Le travail à domicile en forte croissance

Le travail à domicile est en forte croissance. Le nouveau statut d'auto-entrepreneur participe au développement du travail à domicile, en effet, ce nouveau dispositif simplifie grandement les démarches pour tous ceux qui souhaitent entreprendre une activité à la maison. On parle peu de ce nouveau dispositif, pourtant, c'est une révolution en France.
Dans le contexte économique actuel et difficile, beaucoup ont besoin d'un complément de revenu, Quelle que soit la situation, mère au foyer (ou père), au chômage,etc., développer un travail chez soi est vraiment possible.
Les annonces de travail à domicile fleurissent comme les marguerites au printemps, et certaines promettent des gains importants en 1 semaine ou 1 mois ! Attention aux offres trop alléchantes, qui sont des leurres.Il faut être réaliste, gagner de l'argent sans travailler ça n'existe pas.

La généralisation du haut-débit et travail à domicile

Quelques chiffres
16,7 millions d'abonnés haut débit en France au deuxième trimestre
France : 93,9 % d'internautes à domicile en haut débit en novembre

L'Internet : une renaissance probable du travail à domicile
Le travail à domicile n'est pas une nouveauté, j'ai connu la période des années 1960-70 où de nombreuses femmes travaillaient à domicile, Il s'agissait d'un travail manuel. L'ouvrière était payée à la pièce et, franchement, ces femmes étaient courageuses, car il fallait produire beaucoup pour gagner un petit salaire. C'était l'époque du plein emploi et des petites mains à domicile, des petites fourmis laborieuses, mais n'idéalisons pas ce temps où les conditions de travail à domicile étaient vraiment pénibles.
Travailler par l'internet est maintenant une réalité, en quelques années, l'outil est devenu incontournable et nécessaire. Travailler chez soi, un chemin qui réapparaît après de longues années d'absence, mais le français est-il prêt à emprunter la voie renaissante ?
Nous sommes habitués au salariat, caractérisé par un lien de subordination à l'égard de l'employeur, et retrouver l'esprit d'initiative personnelle, devenir acteur de sa situation économique, plutôt que subir, doit pénétrer les mentalités. On s'habitue à la subordination, au rapport employé-employeur, la subordination constante modèle les mentalités, au risque de perdre l'esprit d'initiative et de subir les événements plutôt que d'être acteur. Le salariat fut une situation sécurisante, mais l'est-il encore ? Vivre avec la crainte permanente de perdre son emploi, n'engendre-t-il pas un état dépressif ?
Ceux qui se trouvent, involontairement, en inactivité durable, au chômage longue durée par exemple, se sentent d'un seul coup isolés ou pire rejetés, situation difficile à vivre.
Le travail à domicile, grâce à l'internet, peut trouver un nouvel essor, malgré le contexte économique difficile, et contribuer à une reconstruction du tissu économique des campagnes délaissées, par exemple. L'emploi salarié se concentre dans les grandes agglomérations et favorise le dépeuplement des zones rurales.
On constate cependant, un repeuplement des zones rurales proches des grandes agglomérations, dû aux prix prohibitifs des loyers et des terrains constructibles en milieu urbain, transformant ces campagnes en zones dortoir. A l'heure du développement durable, où l'effort se concentre pour lutter contre la pollution de notre activité humaine, des centaines de milliers de personnes logent de plus en plus loin de leur lieu de travail, les obligeant à utiliser un véhicule, voire deux pour une famille.
Le travail à domicile par l'internet peut contribuer aussi au développement durable, car limitant les déplacements.
Développer ici tous les aspects positifs du travail à domicile serait trop long, on remarque simplement que la crise n'est pas qu'une crise financière, elle est un état d'esprit, une mentalité héritée des décennies précédentes.
Subir ou choisir ? C'est la question.