travail distance telesecretaire

Le « Télésecrétariat » : le mot magique. Pourquoi ?

D’abord, le télétravail donne l’image de travailler à l’extérieur de l’entreprise – sans hiérarchie, sans collègues sur le dos, sans horaires imposés. Donc, de travailler librement dans le confort de son domicile.

Ensuite, le télésecrétariat offre mille et un métiers exécutables chez soi. Car une secrétaire en télétravail ne fait pas le même métier qu’une secrétaire salariée en entreprise. Elle peut ne proposer qu’un seul service dans lequel elle se sente à l’aise et qu’elle aime faire. C’est pourquoi je maintiens qu’une télésecrétaire n’a pas besoin d’avoir de l’expérience dans ce métier. La maîtrise d’un seul logiciel, ou une orthographe parfaite, ou la connaissance du Web, etc. peut suffire pour créer son propre emploi dans le télésecrétariat.

En lisant ces lignes, vous comprenez que je ne parle pas de convertir un emploi salarié actuel, ça je n’ai aucun conseil à donner, vous devez vous adresser à votre employeur. Je m’adresse seulement aux personnes privées d’emploi, aux seniors, aux handicapés et à toutes personnes qui cherchent à exister sur le plan social en créant leur propre emploi et à celles ayant un projet d’installation.

Mais… il y a un mais – deux même.

Si le télétravail s’apparente à la liberté de travailler, il n’est qu’un mode organisationnel – télétravailler n’est pas un métier. « Organisation » et « Gestion de temps » sont les maîtres mots du télétravail. Retenez que le client est roi et s’il a besoin de vous dans l’urgence (et c’est souvent le cas) il vous sera parfois difficile de gérer votre temps et de concilier votre vie de famille sans avoir au préalable envisagé cette éventualité avec eux.

Ensuite, il vous faut trouver vos clients. Prospecter pour vendre est le nerf de la guerre : sans client = pas de chiffre d’affaires, et pas travail. Pour comprendre la prospection et l’aborder sereinement, il faut commencer par acquérir un état d’esprit pour se faire connaître.

Pour entreprendre sans argent, optez entre le portage salarial et celui de l’auto-entrepreneur. Selon votre situation, les deux sont à étudier. Ensuite, vous pourrez envisager de voler de vos propres ailes en créant un autre statut et en assumer les charges.

« Ne cherchez plus un patron, ayez des clients. » Voilà qui résume votre situation, vous lecteurs et lectrices qui cherchez « Comment créer votre entreprise de télésecrétariat qui rapporte avec zéro d’investissement (ou presque) ».

Bernadette Beignet
devenez.telesecretaire@gmail.com
www.osez-etre-telesecretaire.com
www.osez-etre-independant.com

Aucun commentaire: